/

20 conseils pour la rédaction de titres de communiqués de presse

18 moins lire
Conseils pour la rédaction de titres de communiqués de presse

Le titre de votre communiqué de presse doit être aussi informatif que possible, mais ne doit pas être trop long.

Un titre est ce qui attire les lecteurs vers l’article, mais il leur donne également un aperçu du contenu de l’article qu’il introduit. Le titre d’un communiqué de presse doit être court, succinct et pertinent. Le titre de votre communiqué de presse attirera l’attention du journaliste et le convaincra que vous avez une histoire qui mérite d’être racontée. En fait, il s’agit de résumer votre histoire en quelques mots. Vous devez consacrer autant de temps à l’élaboration du titre qu’à la rédaction du corps du communiqué de presse.

Les titres sont le premier et principal moyen d’attirer l’attention d’un utilisateur et de l’inciter à lire un article. Si vous utilisez des mots judicieux dans un titre, il est probable que davantage de personnes liront votre article. Si vous n’utilisez pas les bons mots, un titre peut faire fuir les lecteurs.

Les marques utilisent des titres plus particuliers et plus étoffés pour expliquer des événements à venir ou faire des annonces. Pour rendre leurs titres plus accrocheurs, et pas seulement informatifs, les entreprises utilisent des titres plus longs, sacrifiant ainsi les exigences en matière d’extraits.

Nous avons interrogé des experts en relations publiques et en marques pour obtenir 10 conseils étonnants que vous pouvez utiliser pour améliorer les titres de vos communiqués de presse.

Communiqué de presse : Conseils pour la rédaction du titre

Votre communiqué de presse commence par le titre. Pensez-y comme vous le feriez pour votre première impression avec un client ou votre premier rendez-vous. Pour se démarquer, il doit être accrocheur et informatif. Expliquez clairement pourquoi votre communiqué de presse est important et pertinent pour votre public.

En moyenne, 8 personnes sur 10 liront votre titre, mais seulement 2 sur 10 liront l’article en entier. Veillez à ce que votre titre soit court et précis. Google a augmenté la limite de caractères à 70-71 caractères. Visez donc 70 caractères, espaces compris. Veillez à ce que les informations essentielles figurent dans le titre, et n’oubliez pas d’y inclure votre mot-clé principal. Vous pouvez toujours ajouter un sous-titre pour inclure des informations et des mots clés supplémentaires et pertinents.

Conseils pour la rédaction des titres :

Inclure des chiffres

Les gens réagissent aux chiffres dans les titres. Plusieurs études montrent que les titres comportant des chiffres génèrent 73 % de partages sociaux et d’engagement en plus.

Verbes d’action

L’utilisation de verbes d’action dans votre titre donne un sentiment d’urgence et attire l’attention des lecteurs.

Utilisez des adjectifs intéressants

Les adjectifs sont des descripteurs qui donnent un coup de pouce à votre titre pour le rendre attrayant pour votre public.

Utilisez un langage qui joue sur les émotions des gens. Vous voulez susciter une réaction : le rire, la colère ou la sympathie, par exemple. Vous devez susciter une réaction et de la curiosité.

Restez précis

L’utilisation de chiffres et de termes qui attirent l’attention ne fonctionne que si le titre décrit précisément votre communiqué de presse. Si vous écrivez un titre trompeur, les lecteurs perdront confiance en votre marque et éviteront votre contenu à l’avenir.

Ne pas faire d’effets d’annonce – Les titres gênants d’un communiqué de presse

N’essayez pas de faire du battage médiatique en rédigeant un titre : soyez factuel et informatif. J’ai remarqué que les journaux, après avoir pris connaissance d’un communiqué de presse, s’efforcent de rendre leurs titres attrayants et créent parfois un battage médiatique pour attirer l’attention des lecteurs.

Une fois que vous avez trouvé l’article, il faut commencer par un titre percutant et plein de jeux de mots, n’est-ce pas ? Ce n’est pas le cas. Ce sont les médias, et non les professionnels des relations publiques, qui écrivent les titres ; concentrez-vous donc davantage sur les faits et laissez les choses intelligentes aux hommes et aux femmes qui sont payés pour le faire. Faites en sorte que votre message soit intéressant et qu’il aille droit au but.

Utilisez moins de 10 mots pour que votre titre soit adapté à Twitter

Faites en sorte que votre titre soit court et agréable à lire. Les lecteurs et les moteurs de recherche se lassent des longs titres. Donnez aux lecteurs une idée immédiate de la nouvelle. Ni plus, ni moins. Essayez de limiter les titres à 100 caractères ou moins.

Tout d’abord, si vous publiez une communication générique de l’entreprise dans plusieurs publications, vous devez mentionner le nom de l’organisation dans le titre et dans l’en-tête de 10 mots.

Veillez également à utiliser les mots les plus courts possible. Un titre de quatre mots est excellent, mais pas si l’un de ces mots est « avantageux ».

Exemple : « Brand Vedas annonce un emploi rémunérateur pour les jeunes ayant abandonné leurs études dans le domaine du marketing numérique ».

La deuxième option consiste à mettre en avant la cause, le produit, l’incident ou le sujet, et non la marque.

Exemple : « Les étudiants qui ont abandonné leurs études trouveront un emploi rémunérateur dans le domaine du marketing numérique ».

Une autre raison de garder un titre court et agréable est qu’il est adapté aux médias sociaux. Pensez à Twitter. Rédigez votre titre de manière à ce qu’il puisse être facilement promu sur les plateformes de médias sociaux.

N’essayez pas trop fort

Les excellents titres ne demandent pas d’effort. Bien que certains rédacteurs ne soient pas d’accord sur la valeur (ou l’absence de valeur) des jeux de mots et des calembours, un jeu de mots ou un calembour doit sembler naturel et non forcé. J’ai vu beaucoup de titres où il était évident que le rédacteur essayait d’être mignon et intelligent, et la quantité d’efforts déployés tue l’ambiance. Et si vous utilisez un jeu de mots, assurez-vous qu’il ne s’agit pas d’une expression qui a déjà été utilisée un million de fois (combien de titres « choqué » y a-t-il eu cette semaine ?).

En ce qui concerne les ressources et les outils, le seul que vous ayez vraiment, à part un thésaurus, c’est votre propre cerveau. Il n’y a pas d’astuce. On devient bon parce qu’on est doué pour les jeux de mots.

En outre : Il faut avoir l’esprit mal tourné pour être un bon rédacteur de titres, pour être capable de voir comment un titre peut être mal interprété. Et ne soyez pas délibérément grossier pour le plaisir.

Il s’agit de vrais titres que quelqu’un a réellement publiés :

« Gay fatigué vaincu par Dix »

Ce titre parlait d’une course d’athlétisme, des athlètes Tyson Gay et Walter Dix.

« Bonnie souffle Clinton

Bonnie était un ouragan ; Clinton est une ville.

Ajouter des mots-clés

Les titres jouent un rôle très important dans le référencement. En général, l’utilisation de bons mots clés dans les titres des blogs présente de nombreux avantages. Cela vous aide à vous classer sur la première page des moteurs de recherche, et vous savez ce que cela signifie : du trafic organique gratuit vers votre site, plus de visiteurs et de ventes.

N’oubliez pas que vous écrivez pour des personnes réelles, mais aussi pour des moteurs de recherche. Les mots-clés doivent figurer habilement tout au long du communiqué de presse. Les sous-titres sont d’excellents endroits pour placer des mots-clés, mais ils doivent également figurer dans le titre. Idéalement dans les trois premiers mots.

Utilisez la voix active

Pourquoi devriez-vous utiliser la voix active dans vos écrits ?

Comparez ces deux versions :

« Jean a regardé la date du chèque. Il s’est soudain rendu compte qu’il était périmé. Il a claqué le chèque sur le bureau. De plus, il avait besoin de cet argent pour payer sa voiture ».

Mettons maintenant cela à la voix passive :

« Jean a regardé la date du chèque. Il s’est soudain rendu compte que le chèque était périmé. Il a claqué le chèque sur le bureau. Il avait besoin de l’argent pour payer sa voiture ».

La deuxième version ne communique pas l’énergie ou l’émotion de la première version. Utilisez une voix active plutôt que passive. Cela donnera à votre titre la puissance dont il a besoin.

Faites travailler votre titre pour vous

Assurez-vous que le titre de votre communiqué de presse attire l’attention. N’essayez pas de trouver toutes les informations que vous voulez y mettre. L’important est de savoir s’il attirera l’attention. Et s’il n’attire pas votre attention, il n’attirera celle de personne d’autre !

Terminez par votre titre

Le titre doit être la dernière chose que vous écrivez. Ce n’est qu’une fois que vous aurez terminé l’ensemble du communiqué de presse que vous serez en mesure de trouver le titre qui résumera le mieux l’article.

Utilisez des outils d’analyse de titres en ligne

La cerise sur le gâteau est de tester votre titre. Il existe plusieurs outils d’analyse de titres en ligne qui peuvent vous aider. Ils ne garantissent pas le succès à coup sûr, mais ils peuvent être utiles. CoSchedule est un bon outil à essayer.

Un autre outil est cet analyseur de titres de l’Advanced Marketing Institute. Il fournit le score de « valeur marketing émotionnelle » de votre titre.

Les 10 mots qui tuent les titres de vos communiqués de presse

Vous trouverez ici des mots et des phrases qui peuvent gâcher vos titres. Nous vous conseillons vivement d’éviter ces constructions.

Superlatifs

Les communiqués de presse sont rédigés en style public, ce qui signifie que le texte doit être informatif et ne contenir que des informations importantes. Vous devez éviter d’utiliser des superlatifs tels que « absolument », « exceptionnel », « unique », « stupéfiant », etc.

Informations vagues

Évitez les mots qui dénotent une incertitude ou qui ne contiennent pas d’informations importantes. Si le communiqué de presse parle des étapes franchies par l’entreprise ou annonce une remise sur certains produits, mentionnez les chiffres dans votre titre.

Parenthèses

Donnez plus de sens à votre texte en utilisant moins de mots. Éliminez les mots dont vous pouvez vous passer.

Déclarations évaluatives

Remplissez votre communiqué de presse avec des faits, et non avec votre attitude à l’égard de ceux-ci. Les lecteurs souhaitent obtenir des informations utiles, et non des opinions personnelles.

Pronoms de la première personne

L’utilisation de la première personne est l’une des plus grandes erreurs que vous puissiez commettre lors de la rédaction d’un communiqué de presse. Présentez votre histoire comme quelqu’un d’autre écrirait sur votre entreprise ou votre événement.

Phrases clichées

Remplacez les expressions éculées ou les clichés par des phrases plus précises. Notez que ces phrases peuvent être facilement remplacées par un seul mot dans la plupart des cas.

Marqueurs temporels

Les nouvelles sont appelées ainsi parce qu’elles nous informent de quelque chose de nouveau. Par conséquent, le fait d’insister sur l’urgence est considéré comme un mauvais ton dans la plupart des cas. Un nombre excessif de marqueurs temporels rend le texte trop formel. Si vous avez besoin d’indiquer le délai, ajoutez plutôt la date exacte.

Noms avec prépositions

Utilisez des adjectifs au lieu des constructions nom + préposition. Dans la plupart des cas, l’utilisation d’adjectifs est plus naturelle et plus facile à lire.

Jargon et termes professionnels

Il est préférable d’éviter les termes et les expressions professionnelles. Remplacez-les par des mots explicatifs.

En évitant d’utiliser ces mots et expressions dans vos titres, vous augmentez les chances que le communiqué de presse soit publié dans les médias.

Conclusion

Les médias en ligne reçoivent des centaines de communiqués de presse. Chez PRNEWS.io, nous aidons à distribuer plus de 2 000 communiqués de presse par mois. Les journalistes décident rapidement des communiqués de presse à publier et de ceux qui ne sont pas dignes d’intérêt. Pourtant, vu le nombre de communiqués de presse envoyés aux journalistes, il n’est pas étonnant que beaucoup d’entre eux tombent dans l’oubli.

Les meilleurs titres de communiqués de presse sont élégants. Ils transmettent le sens de l’histoire sans pour autant tout dévoiler. Ils ne sont pas non plus ennuyeux à lire. De même, ils peuvent être sérieux ou enjoués, mais ils ne doivent pas être lourds. Ils ne doivent pas surestimer l’histoire. Certains titres sont longs et d’autres courts ; les meilleurs rédacteurs peuvent créer un titre élégant avec très peu d’espace.

Plus d’informations:

Texte d’ancrage et liens Meilleures pratiques pour le guest posting

Dernier de Blog